Stratégie de sortie pour les chefs d’entreprise

Tout chef d’entreprise doit avoir une stratégie de sortie… surtout s’il n’est pas prêt à vendre.

À un moment ou un autre, tout entrepreneur quittera inévitablement la société qu’il dirige. L’important est de vous assurer que vous vous en départissiez dans les meilleures conditions possibles, sans attendre le dernier moment et ainsi risquer de mettre en péril la viabilité de l’entreprise ainsi que sa valeur, tant pour vous que pour vos héritiers, ni la sécurité d’emploi de votre personnel.

Un trop grand nombre de dirigeants négligent d’envisager leur départ et les circonstances qui y mèneront. La plupart croient qu’un acheteur se présentera à leur porte et lui fera une offre d’achat qu’il ne pourra pas refuser. En vérité, cette situation est rarissime.

Voici ce qui arrive habituellement… Un jour, le dirigeant doit faire face à une situation inattendue qui l’oblige à vendre son entreprise et à mettre en place sa stratégie de sortie, et ce, même s’il n’a pas de stratégie de sortie! De quel genre de « situation » peut-il s’agir? Les plus courantes sont : un grave problème de santé, une procédure de divorce, un différend avec un associé, et, bien souvent, les enfants qui annoncent ne pas vouloir reprendre l’entreprise. Il existe de nombreux autres exemples. Ces situations surviennent même au sein d’une famille ou d’un partenariat des plus harmonieux.

Une chose très importante à retenir : « Nos clients qui obtiennent les meilleurs résultats dans une vente sont ceux qui ont commencé à s’y préparer longtemps d’avance, avant même d’avoir décidé de vendre ».

Comment un chef d’entreprise peut-il prévoir l’imprévisible? D’abord, et c’est essentiel, en gérant votre entreprise comme si elle était toujours prête à être vendue. De cette façon, lorsque survient une situation inattendue, l’entreprise aura l’avantage d’être bien positionnée pour une vente, ce qui vous permettra d’en maximiser la valeur, de minimiser la période précédant la conclusion de la vente, de même que le stress que ce processus peut entraîner pour vous et votre famille.

Supposons que vous ne soyez pas prêt à vendre, mais prêt à mettre en place une stratégie de sortie. Un grand nombre de variables sont alors à considérer. Nous pouvons étudier votre entreprise et faire des recommandations quant aux changements susceptibles d’en augmenter la valeur nette lorsque vous serez prêt à la vendre.

Quelques-unes des variables à considérer :

Structure de l’entreprise, convention de rachat, questions fiscales, concentration de la clientèle, fournisseurs, gestionnaires clés et protection de la propriété intellectuelle. Une fois qu’ont été identifiées les variables qui ont une incidence sur la valeur de votre entreprise, vous pouvez en entreprendre le processus de positionnement pour conclure la vente la plus rentable qui soit, tout en entraînant le moins de stress possible… peu importe le moment. Et ce moment peut arriver plus tôt que vous ne le croyez.

Dès lors que ces éléments valorisants sont identifiés, nous pouvons procéder à l’évaluation des meilleures catégories d’acheteurs potentiels. Votre entreprise convient-elle davantage à un acheteur stratégique ou à un fonds d’investissement privé?

Après avoir affecté une valeur de marché à votre entreprise, nous pouvons collaborer avec votre comptable, votre planificateur financier et votre notaire de succession pour mettre sur pied la structure la plus efficace et maximiser la valeur que vous recevrez, tout en minimisant les charges fiscales qui peuvent se révéler très importantes si elles n’ont pas été planifiées.

En conclusion, il est temps de réfléchir à une stratégie de sortie. Il serait imprudent d’attendre que survienne un événement inattendu pour le faire. Nous sommes là pour vous assister en ce sens.